04 73 19 20 98
Clermont-Ferrand
ita@itaclermont.fr

Des étudiants témoignent


Pour moi, faire de la Théologie est devenu essentiel  tant pour grandir dans ma foi et l’intelligence de celle-ci que pour vivre dans le monde d’aujourd’hui tel qu’il est en cohérence avec ce que je crois. Dans ma vie professionnelle comme dans mon lien aux étudiants catholique, il me semblait important de pouvoir prendre du recul sur les enjeux et témoigner de ce que je crois en fidélité à la foi chrétienne. Dans les premières années, j’ai aimé étudier la philosophie malgré son aspect parfois un peu aride. Elle m’a permis de mieux comprendre le monde, d’y réfléchir avec un vocabulaire plus commun tout en percevant sa richesse pour approfondir ma foi. Peu à peu, nous entrons en profondeur en Théologie et les implications concrètes sont de plus en plus perceptibles… J’aime ce parcours qui me met en lien avec d’autres laïcs et qui propose une validation laissant une place pour approfondir les sujets qui m’intéresse plus personnellement. Béatrice. 

 

S’engager dans des études théologiques chrétiennes à l’ITA dénote de la vie quotidienne dite moderne basée sur le matériel, la consommation, l’apparence, l’immédiateté souvent synonymes d’une certaine superficialité voire d’un appauvrissement intellectuel, culturel et spirituel. Cela nous rend humble, nous transforme nous-même et modifie donc notre altérité, rapport à l’autre, notre compréhension, positionnement, action et engagement, de la sphère privée à la sphère publique et politique, en société.

 

D’abord infirmière, puis cadre de santé en unités de soins. Actuellement enseignante en soins infirmiers.

L’hôpital est un lieu où l’on rencontre l’humanité dans toute sa diversité avec ses richesses et ses limites. Il s’agit d’un univers de plus en plus technique, mécanique, protocolisé et désengagé vis-à- vis d’autrui. Face à cette logique d’efficience, de marchandisation et de banalisation de l’humain  et dans laquelle l’Homme pense pouvoir tout maitriser par son seul fait, j’ai recherché le moyen d’élargir ma pensée et de me distancier de cette manière de considérer les choses et les êtres :
* pour mieux servir ma mission centrée sur l’accompagnement du patient ou de l’étudiant
* pour être davantage en phase avec moi-même (donner sens à ma présence au monde).

Ce que m’apporte ce parcours ?

Beaucoup de questionnements anthropologique, philosophique et ecclésiologique pour lesquels il n’y a pas de réponse immédiate. La pensée théologique est un véritable apprentissage de la pensée complexe dans la mesure où elle nous apprend à considérer les choses en complémentarité en non en dualité.

Concernant le domaine religieux, j’ai toujours eu la foi mais sans accorder une place centrale à l’Eglise. Or, grâce à ce parcours, je mesure au combien mon ignorance est la source de mes incompréhensions et de mes jugements souvent erronés. Je m’efforce de comprendre…

C’est avec satisfaction et joie que je vis ce parcours même si, souvent, après les enseignements, la tempête surgit dans ma tête car mes certitudes, mes représentations s’en trouvent complètement chamboulées… Mais, j’ai remarqué que très rapidement je saisis quelque chose de nouveau qui m’apporte de nouveau calme, sérénité et assurance ; il faut accepter d’osciller d’un pôle à l’autre : c’est peut-être cela le chemin de conversion, le cheminement dans la foi ?

 

Ces huit années de travail intense et continu ont été très formatrices à la fois par les méthodes auxquelles nous avons été initiés et par les contenus étudiés. Nous avons appris à vivre la diversité des points de vue comme une occasion de dialogues constitutifs de la théologie. Nous avons été conduits à une maturité de foi qui nous permet aujourd’hui, au sein de services ecclésiaux, de pouvoir dire la foi de l’Eglise, et notre foi en Eglise. Nous avons bénéficié de cours souvent remarquables, et de bibliographies très précieuses pour continuer à approfondir nos recherches personnelles.

 

Les questions que l’on se pose sur la foi évoluent avec le temps et viennent de ce que l’on vit au quotidien. Pour avancer sur ces questions, s’engager dans des études de théologie c’est donc aussi une démarche directement liée à la vie quotidienne. L’histoire de l’Église aide à se situer, la théologie et la philosophie concernent les relations avec les autres et l’intelligence de sa foi, la lecture de la Bible est l’écoute de Dieu qui nous parle de notre vie. Bien que le temps nous manque souvent dans la vie quotidienne, le recul qu’ont les professeurs dans leur matière respective et les échanges avec les autres participants permettent d’avancer ensemble dans la foi.